Il faut des valeurs…avec mes valeurs….je gouverne.

Posté par tuttiquanti le 20 novembre 2012

La valeur comme principe d’action.

Un constat :
celui de la complexité du réel. Chaque sphère d’existence politique, familiale, économique, médicale ou autre est régie par des rationalités différentes. On ne gère pas sa famille comme une entreprise ou comme sa commune. Dire qu’il n’existe qu’une seule échelle de valeurs applicable dans tous les domaines d’activités est aussi intenable que d’affirmer l’incommunicabilité des valeurs (communautarisme) et risque fort de verser dans le fondamentalisme.

Aucune hiérarchie de valeurs ne dispense donc d’un travail de lucidité, de choix et d’analyse du réel. En morale, on n’est jamais devant des évidences mais plutôt devant des options qui peuvent être contradictoires. Des valeurs sont parfois en concurrence. La référence à la valeur ne peut pas aller sans la prise en compte des données de la situation ni sans l’appréciation des chances de réalisation de la valeur dans le contexte historique et social de l’action.

Ceci dit, la réflexion est quand même guidée par un certain nombre d’interdits et de prescriptions fondamentaux comme le Décalogue, par exemple. De plus, l’éveil spirituel est une condition essentielle dans le discernement des valeurs. C’est dans l’action que la valeur prend sa signification. Par exemple, tout le monde est d’accord sur la paix, mais de quelle paix s’agit-il ? Qu’y a-t-il du côté de mon désir et de ma volonté de paix ? On voit que la référence à la valeur est un principe d’inspiration de l’action mais qu’il dit aussi le désir et la volonté de celui qui s’y réfère. (On parela lors de référence herméneutique). La valeur devient pertinente non pas au seul moment où je l’énonce mais surtout au moment où elle devient opérationnelle dans une action.
Car alors elle met en lumière les intentions. Dans ce passage à l’action intervient donc l’aspect rationnel c’est-à-dire l’analyse technique de la
question et l’aspect raisonnable qui traduit le désir de la volonté qui discerne et choisit.

« Le recours à la valeur n’est donc pas un talisman qu’on brandit hors contexte et hors histoire, il est un élément essentiel pour rassembler dans une unité provisoire de sens la diversité des données constitutives de l’action humaine.

Laisser un commentaire

 

Association d'Hébergement L... |
ententedeslocatairesruedema... |
association des éleveurs tr... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | à l'Unitude
| trini
| Blog plein de couleurs et r...